Categories
Blog Investir

LES 11 RÈGLES QUE L’INVESTISSEUR IMMOBILIER DOIT ABSOLUMENT CONNAITRE

Connaissez-vous l’expression
“vouloir le beurre et l’argent du beurre”?

LES 11 RÈGLES DE L'INVESTISSEUR IMMOBILIER

D’entrée de jeu, je te confirme que pour être un investisseur immobilier aguerri tu dois connaitre plus de 11 règles.

Ceci dit.

Si tu connais au moins les 11 règles qui suivent tu auras une longueur d’avance sur le petit investisseur du dimanche.

Je te promets.

 

 

Achète sous la valeur marchande

Pourquoi chercher à réinventer la roue?

Si tu veux un investissement sûr, tu te dois d’acheter sous la valeur marchande.

En anglais on dit “You make money when you buy.”

Il n’y a rien de plus vrai.

C’est de là que provient ton vrai profit.

Si tu sais que tu achètes un truc 20 000$ moins cher que ce que tous les autres sont prêts à payer ne crois-tu pas que tu as un avantage sur les autres vendeurs?

Tu pourrais mettre l’unité en vente dès demain et déjà retrouver ton investissement initial et peut-être même en tirer un profit immédiatement.

 

 

 

La règle de 20%

Lorsque j’achète de l’immobilier je m’assure de fournir au minimum un investissement de 20% du coût total de l’achat.

Je ne sais pas chez toi comment cela fonctionne, mais ici ça me permet de sauver une tonne de frais sur l’acquisition.

Si j’avais à me planté, ce qui n’est pas le cas puisque tu respectes la règle précédente, et bien au pire je risquerais de perdre qu’une portion de ce que j’ai investi et non la portion que j’ai emprunté à mes investisseurs ou à l’institution financière.

 

 

 

Ne triche pas les chiffres.

Don’t fudge the numbers“.

Trop souvent un investisseur pressé d’acheter va tromper ses propres chiffres.

Il va diminuer les frais reliés à l’achat.

Diminuer les frais durant la conservation du bien immobilier.

Amoindrir les coûts de rénovation.

Et majorer le profit potentiel.

S’il-vous-plait, ne tombe pas dans le piège.

 

Tu as hâte, je comprends.

C’est excitant d’investir dans l’immobilier.

L’expérience est enrichissante dans tous les sens du mot.

 

Mais ne saute pas dans un achat sans avoir des montants conservateurs.

 

Pour les rénovations surtout.

Systématiquement j’ajoute 30% au budget des coûts de rénovation pour chacun de mes dossiers.

Pourquoi?

Car à chaque fois il y a un truc que tu n’avais pas prévu.

Ça arrive.

Trop souvent.

Alors ne triche pas tes coûts… à la baisse.

 

 

Appréciation

Crois-tu que cet immeuble va augmenter de valeur dans le temps.

Ne base pas tous tes calculs sur l’appréciation, mais sache que tu fais mieux de mettre cette donnée dans ton tableur.

Est-ce que le marché actuel te permet de croitre la valeur de ta propriété avec les années.

Il est effectivement plus envieux d’investir dans un marché où ton immeuble prend 3 à 6% par année que dans un marché stagnant en dessous de 1%.

 

Est-ce que ce secteur est prisé?

Y a-t-il de nouveaux développements aux alentours?

Imagine que tu sois l’une des premières propriétés dans un secteur où un supermarché et un centre commercial verra le jour dans les 5 prochaines années. Cela aura un impact immense sur la valeur de ton immeuble.

 

Prends soin de ton immeuble et fais-en des améliorations.

Changer la toiture, c’est de l’entretien.

Ajouter une extension à l’une des unités ou bâtir un garage sont des améliorations donnant une valeur plus élevée à ton immeuble et à tes revenus de location.

 

 

La règle du 1%

Je ne sais pas si chez toi c’est possible.

Chez moi ce n’est pas possible.

C’est pourquoi nous avons décidé, ma conjointe et moi, d’investir aux États-Unis où cette règle s’y applique.

 

La règle de 1% est de te procurer des unités qui te rapporte un revenu mensuel brut de 1% son prix coutant.

Exemple: Une maison unifamiliale d’un secteur précis génère 2 000$ de loyer par mois. Je ne dois pas payer cette maison plus de 200 000$.

 

1% de 200K = 2 000$ par mois.

 

Certaines propriétés permettent un pourcentage plus élevé. (1.5%, 2%)

Plus le pourcentage est élevé, plus ton Cash-Flow a des chances d’être élevé.

Pourquoi je mentionne “a des chances”, car cela implique aussi probablement plus de risque selon le secteur.

Crime, vacance, etc.

Ne cours pas les 2% à moins de parfaitement connaitre la situation de ce secteur et d’être en mesure de surmonter ses enjeux.

 

 

Vacance

En anglais “Vacancy“.

Est-ce que ce que tu regardes à acquérir à plus de 10% des logements vides et libres?

Si le secteur est en demande et que ce n’est qu’une histoire de rénover une ou deux unités pour les remplir, ce peut être une belle opportunité d’investissement.

Si, par contre, c’est parce que l’unité est dans l’arrondissement de la place Vendôme de Paris et bien peut-être que de passer ton tour serait une meilleure idée.

 

En fait, l’élément clé ici est de connaitre le secteur.

Si tu comprends que tout cela est dû à un mauvais management, à des loyers trop élevés ou à des unités à rénover, tu peux ajuster et créer ton opportunité.

 

À l’inverse si tu as un immeuble qui a 100% de ses unités louées à l’année cela peut être une autre belle opportunité pour toi d’en augmenter les loyers.

 

De règle générale, je vise les vacances inférieures à 5% du revenu brut de loyer.

 

 

La règle des 50% pour les dépenses

La règle la plus précieuse des investisseurs est la règle de pouce de 50%.

Lorsque tu analyses une propriété et que tu veux calculer rapidement sa rentabilité, son Cash-Flow.

Additionne le total des revenus de loyer moins la vacance et coupe le de moitié.

On assume que la première moitié est reliée à toutes les dépenses d’opération de l’immeuble.

De la moitié restante soustrait le service de la dette (voir plus bas) et tu devrais te retrouver avec une estimation rapide de ton Cash-Flow.

Fortunate finance investir

Le CAP Rate

Facile Facile.

Le CAP Rate ou taux de capitalisation exprime le rapport entre le bénéfice d’exploitation net d’un immeuble et sa valeur.

 

CAP Rate = BEN / valeur

 

C’est un pourcentage qui te permet de comparer des pommes avec des pommes.

Si j’investis dans cet immeuble versus celle-ci, à ce prix, quel sera le rendement que je peux m’attendre d’obtenir.

 

À quel prix dois-je acheter cet immeuble si je veux m’assurer d’un rendement de 10%?

 

Je vise un CAP rate de 12-15%.

Il y a trop de travail et de risque associé pour moi en deçà de ce pourcentage.

 

 

Ratio de couverture de la dette

Le RCD est le rapport entre le bénéfice d’exploitation net d’un immeuble et le remboursement annuel de la dette.

Pour faciliter ta lecture nous appellerons ça le BEN.

Le BEN, c’est ce qu’il te reste après la vacance et la perte de crédit et les dépenses d’exploitation divisé par ce que tu verses à l’institution financière.

 

Il est calculé comme suit: RCD = BEN / dette annuelle

 

Si ton BEN est juste suffisant pour payer ton hypothèque, alors ton BEN et ton service de la dette sont égaux et leur ratio est donc de 1,00.

Exemple: Tu génères 10 000$ et ça te coûte 10 000$ de dette annuelle. 10 000/10 000 = 1.

 

Aucun prêteur responsable n’est susceptible de fournir un financement s’il semble que la propriété aura à peine assez de revenus nets pour couvrir ses versements hypothécaires.

 

Les prêteurs vont regarder ton dossier si tu as un RCD d’au moins 1.20.

 

Si mon explication était simpliste tu comprendrais que cela signifie qu’aux yeux d’un prêteur ton revenu d’exploitation net doit être au moins 20% supérieur au service de la dette.

 

En tant qu’investisseur tu préfèreras un RCD de 1.3+.

Avec 30% de liquidité une fois la dette remboursée, tu t’assures une profitabilité même si tu rencontres un pépin durant l’année.

 

 

Cash-Flow

Vous connaissez probablement l’expression américaine: “Cash Flow is King”.

En français Cash-Flow signifie flux de trésorerie.

Puisque “CASH FLOW” sonne américain et money money, je vais utiliser ce terme.

 

L’idéal est de concentrer tes recherches sur une propriété avec un Cash-Flow élevé potentiel.

Tel que précisé dans la section “Vacance”, si le CF n’est pas positif actuellement, cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas le devenir à court et moyen terme.

Tu achèteras peut-être alors une opportunité.

 

Attention au Cash-Flow négatif par contre.

Bien qu’une propriété puisse être améliorée pour encourager une augmentation du Cash-Flow, je ne suis pas en faveur d’acheter un immeuble où je dois retirer un montant de ma propre poche pour combler le manque à gagner.

Ce sentiment n’est pas agréable.

 

Un financement trop ambitieux a tendance à être la principale cause d’un Cash-Flow faible.

 

Je suis un ambassadeur de l’effet de levier.

J’adore utiliser l’argent qui est mis à ma disposition pour générer un rendement plus élevé.

Par contre, un effet de levier trop important peut entrainer des coûts de prêt plus élevé en plus des engagements reliés au service de la dette.

Ne tombe pas dans le piège de l’achat à crédit financé à 100 si tu n’as pas un assez gros coussin pour te protéger financièrement.

 

Pour ma part, je vise les propriétés qui rapportent au moins un Cash-Flow de 200$ par mois par porte.

 

 

 

Cash-on-Cash Return

Ça de tous les calculs, c’est de loin mon favori.

Dans tout.

Le marché boursier.

Le marché immobilier.

Les paris sportifs.

Tout.

Le Cash-on-Cash return est le retour que tu reçois basé sur l’argent que tu as investi.

Exemple: Tu investis 10 000$.

Tu fais un profit de 1 500$.

Ton COC ou ce que je préfère appeler ton “return on invested capital” (ROIC) est de 15%.

Plus le pourcentage est élevé plus tu retrouveras le total de ton montant initial investit rapidement.

Articles similaires comme celui-ci:

Categories
Blog Finances Personnelles 101

GAGNER DE L’ARGENT DEVRAIT ÊTRE COMME UN JEU

GAGNER DE L'ARGENT DEVRAIT ÊTRE COMME UN JEU

Fortunate Finance

On associe tellement de chose à l’argent. L’argent est si important.

 

En fait l’argent, je le mentionne souvent dans mes articles, c’est de l’intangible.

L’argent amène plus de choix.

Point final.

 

Car, grâce à l’argent tu te sens plus heureux, plus confortable, plus généreux, plus en sécurité, etc.

 

 

Gagner de l’argent devrait être comme un jeu.

Tu gagnes des points.

Ne démarre pas en peur en pensant que je suis communiste.

Mais je crois que plus tu aides de gens plus tu gagnerais de points.

 

Tu aides des gens = tu leur libères du temps = plus de points

Tu vends un truc = la personne est heureuse = plus de points

 

Et si chaque chose couterait 1 point?

Un pain = 1 point

Une voiture neuve = 1 point

Une maison = 1 point

 

Aiderais-tu plus de personnes?

 

Je te vois déjà penser que si tu avais 10 points tu achèterais 10 maisons au lieu de 10 pains.

C’est un choix, mais ultimement il te faudrait manger.

 

Je veux te lire.

Comment serait conçu ton jeu?

Articles similaires comme celui-ci:

Categories
Blog Épargner

LE « HOUSE HACKING »

LE « HOUSE HACKING »

Connais-tu le « House Hacking »?

Tu as surement déjà entendu parler du concept ou connait quelqu’un qui l’a fait, mais sans savoir que cela portait le nom de « House Hacking ».

Le « House Hacking » devient de plus en plus populaire.

Surtout dans les grands centres métropolitains où le coût des logements est exorbitant.

 

Par définition, le « House Hacking », c’est lorsque tu habites dans l’une des unités de ton immeuble (résidence principale) et que les locataires des autres unités (chambres) paient une portion ou la totalité de ton hypothèque et de tes dépenses.

 

Cette façon de vivre est probablement la meilleure façon d’investir sans avoir à augmenter tes revenus.

 

Imagine que ta plus grosse dépense mensuelle soit payée par quelqu’un d’autre.

Ça avantagerait drôlement ton mode de vie, qu’en dis-tu?

 

Disons que tu achètes une maison près de la grande ville ou un appartement dans le centre.

Pour l’exemple je vais utiliser un prix d’achat de 500 000 euros pour chacune des unités.

 

Chez toi le taux d’intérêt sur un emprunt de crédit immobilier est peut-être entre 0.50% à 1.60%.

Chanceux.

Ici, au Québec c’est actuellement 2.70%. Qui est très bas.

Aux États-Unis tu t’y retrouves entre 3% et 5%.

 

Mais, basons mon exemple sur 1%.

Cela veut dire que pour une unité vendue 500 000 euros tu te retrouveras probablement avec un emprunt de 400 000 euros.

Sur un amortissement de 25 ans, cela représente environ un versement mensuel sur le crédit immobilier de 1 507 euros.

 

Je te fais un calcul rapide.

Disons que l’on ajoute 1 000 euros de plus pour la portion taxes municipales, frais électricité et eau et frais divers.

Juste pour que tu comprennes l’exemple.

 

Cela totalise 2 500 euros par mois qui sort de ta poche.

 

Et si tu louais quelques chambres pour un moment?

Chaque logement comprend 3 chambres.

 

Puisque c’est dans un secteur recherché tu es en mesure de louer chacune des chambre 1 400 euros par mois. Pas mal.

Cela te donne 2 800 euros par mois.

 

Ça te coûte 2 500 euros et tu en reçois 2 800 euros.

Tu es en bénéfice de 300 euros et tu vis gratuitement!

Mieux encore.

Tes locataires remboursent le capital de ta propriété.

 

Si tu ne vois pas le potentiel de tout cela, je t’invite à te lever, faire une pause au VC, aller te chercher un verre d’eau et reprendre la lecture du début.

 

C’est de la bombe!

C’est le meilleur investissement que tu peux faire si tu n’as pas d’économie supplémentaire par mois ou si tu ne peux pas augmenter tes revenus drastiquement.

 

Bien entendu, ça joue sur ton intimité.

Tu vas vivre avec deux colocs.

Mais tu te rappelles l’article que j’ai écrit sur le profit vs le confort.

Pour obtenir tes objectifs financiers et l’indépendance financière rapidement tu dois faire des choix.

 

Tu n’es pas prêt à partager ta douche?

Alors achète toi un duplex (immeuble à deux unités).

Tu conserveras ton intimité et pourra réduire au moins une portion des frais reliés à ton habitat.

 

Tu n’aimes pas vivre avec les autres?

Tu ne veux pas quelqu’un qui te marche sur la tête?

Fais du Airbnb.

Seulement lorsque ça te plait.

Tu peux décider de louer une chambre pour le weekend ou l’immeuble en entier et aller chez un copain ou une copine.

À toi de voir.

 

Pour ma part, nous avons loué notre maison durant une année complète sur Airbnb par intervalle de 2-3 jours.

Cela nous a permis de payer 100% des frais fixes reliés à celle-ci (intérêts, taxes, électricité, entretien).

Nous avons loué 104 nuits.

Pour le reste de l’année, nous avons, techniquement, habité gratuitement.

 

Es-tu prêt à mettre un peu de ton confort de côté pour améliorer ta situation financière?

 

Articles similaires comme celui-ci:

Categories
Ajuster Blog

LE DANGER DES CARTES DE CRÉDIT

LE DANGER DES CARTES DE CRÉDIT

MOURIR DE CRÉDIT…

J’adore ma carte de crédit.

En fait, j’adore MES cartes de crédit.

Elles me permettent d’acheter en ligne.

Elles me permettent d’acheter sans contact dans les grands magasins.

Elles me permettent d’obtenir des points de voyages ou des ristournes en argent.

Je n’ai jamais à trainer d’argent comptant.

Elles me permettent de ne pas à avoir à trainer de portefeuille.

 

Mais encore faut-il bien les utiliser.

Bla bla bla.

Encore me cirer les oreilles avec les leçons à 2 euros.

 

Bien entendu.

Tout le monde le sait.

Une carte de crédit on doit la rembourser.

Autrement, elle chargera des intérêts onéreux.

 

Mais le temps des fêtes arrive et on fait un peu plus d’achat.

Noël passe et on se dit que nous la rembourserons en janvier.

Janvier amène un trop plein et on repousse en ne payant que le minimum.

Février on ajoute peut-être plus, mais puisque l’on sait que l’on rembourse un peu du solde, on y porte peut-être moins attention.

 

C’est lorsque j’ai transposé le tout en chiffre que j’ai eu du mal à dormir :

 

Disons que tu as un solde de 10 000 euros sur ta carte de crédit au taux de 22%.

Option #1

Si tu rembourses chaque mois seulement le montant exigé, soit 200 euros, combien de temps vous faudra-t-il pour tout rembourser selon toi?

Je t’épargne le calcul.

161 années et 1 mois.

Je ne sais pas combien d’années la science des 10 prochaines années nous aidera à augmenté la moyenne de la durée de vie, mais pour l’instant je te confirme que je serais mort avant le remboursement.

Et tout cela pour 10 000 euros.

 

Tu veux faire le saut?

C’est combien d’intérêts tout cela.

10 000 euros.

Ça serait disons 2-3 fois plus non?

Non.

10.5 fois plus.

C’est 105 367 euros d’intérêts payés.

 

Option #2

Disons que tu rembourses le minimum requis + 5 euros; donc 205 euros par mois.

Tu rembourseras en 69 années et 11 mois.

Une économie de 91 années et deux mois.

 

Pas mal pour 5 euros de plus.

OPTION #3

Tu rembourse de façon obligatoire 200 euros par mois.

À la différence de l’option 1 et 2 est que ton minimum par mois diminue dans les deux premières options. Alors qu’ici les 200 euros restent les mêmes.

Tu pourras alors rembourser plus de capital chaque mois.

Pour arriver à un solde de 0 euros, il te faudra 11 années et 5 mois.

Tu auras quand même payé 17 357 euros d’intérêt, mais disons que l’économie est majeure.

OPTION #4

Je suis un fervent de l’option 4 qui est de rembourser son solde à chaque mois.

 

Finalement, si tu n’as pas la discipline de rembourser à chaque mois ton solde, ne cours pas les avantages que les cartes de crédit te font reluire, car tu t’engouffres plus que les 100 euros de remise en points voyage reçus; je t’assure.

 

Il y a une multitude de calculateur disponible en ligne, mais j’aime bien celui-ci.

Articles similaires comme celui-ci:

Categories
Blog Investir

TU DEVRAIS AVOIR UN BUSINESS AXÉ SUR TA PASSION : FAUX

TU DEVRAIS AVOIR UN BUSINESS AXÉ SUR TA PASSION : FAUX

Ton business doit te rapporter.

Elle doit être lucrative.

Tu ne peux pas juste faire ce que tu aimes.

Tu dois aimer ce que tu fais et ce que tu produits oui.

 

Que ça soit un service ou un produit spécifique, mais si tu le fais que par passion, tu te retrouveras très certainement à vivre dans une hutte.

 

Je ne dis pas que si tu commercialises quelque chose que tu aimes ce n’est pas rentable.

Je pèse seulement sur le fait que si tu le faisais vraiment pour la passion, tu l’offrirais à moindre coût ou gratuitement.

 

Au final, tu le fais pour que ça te soit rentable.

 

Regarde.

Fortunate Finance a vu le jour, car je trouvais que peu de bons sites web francophones expliquaient les concepts compliqués facilement.

Je ne dis pas qu’il n’y a pas de bons contenus en ligne.

Il y en a de merveilleux et de nombreux qui sont meilleurs que moi.

 

Par contre, leurs outils sont complexes, peu clair ou l’information qu’ils véhiculent est difficile à comprendre.

 

J’ai alors décidé de mettre au monde ce projet qui me trotte en tête depuis des années.

Je déplore que certains des concepts que j’explique sur Fortunate Finance ne sont pas montrés à tous dès le jeune âge.

Et que l’école préfère nous embourber de racines carrés et d’exposant à la huit.

 

J’adore ce que je fais.

J’adore l’écrire, le mettre en outils, le coacher, le montrer.

Mais au final si l’ensemble de ce que je fais avec Fortunate Finance ne me permettait pas de tirer un peu plus de revenus par année, je ferais probablement autre chose.

Je passerais l’heure que cela me prend pour chaque article à jouer avec mes filles.

 

Je ne dis pas que certains blogueurs ou entrepreneurs ne vivent pas de leur passion.

Je corrige mes mots.

Je crois plutôt que cette expression disponible sur un millier d’articles à ce sujet sur le web est surexploitée.

Qu’une infime minorité de personnes le fond réellement par passion.

Ils le font parce qu’ils peuvent “se le permettre” maintenant.

Ils ont des revenus additionnels qui leurs permettent de le faire.

Ils ont atteint l’indépendance financière.

Ils ne démarrent pas quelque chose.

Comme toi peut-être.

 

Oui, si tu veux te partir en affaire, trouves-toi une niche, un sujet que tu aimes, mais conserve les idées qui te seront rentables à court et moyen terme.

 

Qu’aimerais-tu démarrer comme projet?

Articles similaires comme celui-ci:

Categories
Blog Épargner

L’URGENCE D’UN FOND D’URGENCE.

JE SUIS UN PRO AMBASSADEUR DU FOND D’URGENCE.

Je suis un pro ambassadeur du fond d’urgence.

L'URGENCE D'UN FOND D'URGENCE

L'URGENCE D'UN FOND D'URGENCE.

Je suis un pro ambassadeur du fond d’urgence.

Tu m’as surement déjà lu sur le sujet.

 

Le fond d’urgence c’est un coussin, c’est un compte épargne, c’est un montant d’argent que tu gardes tout près s’il t’arrivait un pépin.

 

Ce coussin tu peux l’investir entre-temps, mais tu dois t’assurer qu’il est liquide: disponible rapidement.

 

Pourquoi?

Car, tu ne veux pas aller stationner un montant d’argent sur ta carte de crédit à 19 ou 22% de taux d’intérêt annuel.

 

Je te suggère de systématiquement mettre un pourcentage de ton revenu net dans ce compte.

Et c’est du “pas touche”.

Ne va pas sortir 20 euros de là, lorsque tu es au bistro et que tu viens de dépenser le dernier euro de ta paie hebdomadaire.

 

Avec certains de mes étudiants, on voit dans les sessions de coaching que selon leur situation financière il est préférable de mettre un montant minimum plutôt qu’un pourcentage.

Par exemple, 2 000 euros.

 

Avec le temps, essaie d’augmenter le solde de ce compte.

 

À court terme, je te suggère d’avoir au minimum le montant total de l’addition de tes coûts fixes mensuels.

À moyen terme, essaie d’avoir 3 mois.

À long terme, passe ce montant à 6 ou 12 mois.

 

C’est fou le sentiment ressentit que l’on a lorsque l’on sait que peu importe ce qui arrive, que tu as « en banque » plus de 12 mois de tes coûts qui te permettent de manger, dormir et vivre le quotidien.

 

Ça, c’est un agréable sentiment.

Je te le dis.

 

On commence à mettre cela en place ensemble?

Articles similaires comme celui-ci:

Categories
Ajuster Blog

ARRÊTE DE PASSER DU TEMPS À PENSER AUX MERVEILLEUSES CHOSES QUE TU PEUX ATTEINDRE.

Concentre-toi à faire les actions pour y parvenir.

 

Je suis un “planifieux”.

CONCENTRE-TOI À FAIRE LES ACTIONS POUR Y PARVENIR.

ARRÊTE DE PASSER DU TEMPS À PENSER AUX MERVEILLEUSES CHOSES QUE TU PEUX ATTEINDRE.

Liste Fortunate Finance

Concentre-toi à faire les actions pour y parvenir.

 

Je suis un “planifieux”.

 

J’aime ouvrir Microsoft Excel et commencer à calculer combien ci, combien ça.

De me dire que dans X années ou X jours j’aurais peut-être atteins ceci ou cela.

 

 

Je peaufine mes formules.

Je me fais un visuel que je peux reprendre et comprendre.

Je me fais un échéancier clair.

 

 

Au final, je passe quelques heures par semaine sur des documents que je n’ouvrirai plus jamais.

 

 

Je mets trop de temps sur les “Wonders”.

 

Trop souvent, je brainstorm sur ce que je veux atteindre, sans faire le premier pas.

 

 

Tu es peut-être comme moi.

Ce n’est pas mal de planifier.

 

 

Au contraire, d’avoir un plan de match précis t’aide à atteindre tes objectifs.

 

Mais il faut que tu passes à l’action.

 

Et tu vois.

Faire le premier pas n’est pas difficile.

 

Faire un plan ou penser à ce que tu désires vraiment de ta situation financière est facile.

Même amusant.

 

Ce qui est dur c’est de faire le 2e pas.

 

Essaie-le.

Lève-toi debout.

 

 

Fais un pas devant.

Aller…essaie.

Joue le jeu, bon dieu!

 

 

As-tu avancé?

Je te confirme que tu es demeuré à la même place qu’avant le premier pas.

 

Tu n’as pas bougé réellement.

 

Tu es toujours au même endroit.

 

 

Ce qui est difficile, c’est ce qui te fait avancer.

C’est le 2e pas.

C’est là que tu dois “forcer”.

C’est là que tu dois enclencher tout ton corps; la machine.

 

 

Si tu es du genre à avoir une longue liste de wonders (souhaits; aspirations) et qu’une assistance à mettre la machine en route t’aiderait à faire des pas de géants, je t’invite à consulter la section “Coaching“.

 

J’adorerais t’aider à passer à l’étape suivante et à propulser tes idées dans la bonne direction.

Articles similaires comme celui-ci:

Categories
Blog Finances Personnelles 101

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS – Partie 2

Alors, ton confort est-il si important?

 

Tu as probablement déjà lu la partie 1 de cet article.

ALORS, TON CONFORT EST-IL SI IMPORTANT?

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS - Partie 2

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS

Alors, ton confort est-il si important?

 

Tu as probablement déjà lu la partie 1 de cet article.

 

Dans la partie 2, je vais te donner d’autres exemples.

Je ne vais pas t’embourber de chiffres puisque généralement ce genre d’article est réserver à la section “Investir”.

 

Mais il est important de comprendre l’impact que ton confort a sur ta vie financière.

 

 

Es-tu en loyer?

Es-tu propriétaire?

 

Dans l’un ou l’autre des cas j’ose imaginer que tu as entre 4 et 5 colocs qui te remettent un montant chaque mois?

Non?!

 

Pour quelle raison?

 

Ton but n’est-il pas d’être indépendant financièrement rapidement?

 

Tu veux le beurre et l’argent du beurre, right?!

 

Tu mets en veille ta richesse future.

Tout cela a un coût.

Et ce coût, c’est ton confort.

 

Reprenons l’exemple de ton logis.

En se regroupant on peut avancer X fois plus rapidement.

 

Le partage d’idées, d’opportunités et de richesse permet de faire des pas de géants.

 

Mon père a une anecdote qu’il aime me réciter.

À son jeune âge, disons vers 20 ans, il rassembla ses frères et sœurs et leur proposa d’acheter leur première maison à 5.

 

En effet, il avait calculé que s’il y mettait tous du leur, le crédit immobilier serait remboursé en moins de 10 ans.

 

Ils pourraient alors chacun prendre leur part et s’acheter leur maison avec un cash du tonnerre.

 

Personne n’accepta son idée…

Pourtant, ma foi, combien intéressante!

 

Ils n’étaient pas prêts à faire le sacrifice de leur confort et vivre en « commune ».

Pourtant ils l’avaient tous bien fait depuis leur naissance…

Butter

Chacune de nos décisions est reliée à un coût.

Pas nécessairement lié à un coût monétaire, mais au détriment d’un autre choix.

 

Car au final, l’argent c’est de l’intangible.

 

Je n’ai pas besoin d’argent.

J’ai besoin d’argent, car en fait j’aime le confort que l’argent amène.

On devrait appeler cela l’argent du confort.

 

Car tu sais, tu peux trouver des hôtels à 5 euros la nuit et des chambres à 2 000 euros la nuit.

 

Tu peux aussi conduire une voiture de 1 000 euros ou une de 140 000 euros.

 

Tu peux voyager comme un jet set ou en backpack pour pas cher.

 

Tu peux t’acheter la maison sur la falaise ou le studio en ville.

 

 

J’ai un copain qui vit en ville.

Le mec fait 250 000 euros par année.

 

Chaque fois que je le vois, il me raconte qu’il a acheté ce truc ou il a fait un voyage à 15 000 euros.

 

Mais chaque fois, il se plaint qu’il n’a pas un sou pour investir.

 

Il aimerait participer aux achats immobiliers que je fais, mais à chaque mois il se trouve sans un rond.

 

Comment, bon Dieu, est-ce possible?

250K euros par année bordel!

C’est beaucoup de pesos.

 

Au début, il me demandait conseil.

Je lui en ai donné au fils des années.

Réduire ses dépenses courantes, déménager dans une maison plus abordable, faire des voyages de moins de 5 000 euros quelques fois, changer de véhicule pour une année ou deux.

 

Mais chaque fois c’est la même histoire.

 

« MAG, j’aime beaucoup trop ma maison.

« MAG, je ne vais pas changer ma Audi.

« MAG, si tu voyages tu dois te gâter.

« MAG, je déteste faire la bouffe, je préfère le resto.

« MAG, je dois rester en ville, car j’aime beaucoup trop mon job ».

 

Tu comprendras que je ne lui donne plus conseil.

Et c’est OK.

 

Ce n’est pas à moi à décider du confort des gens.

 

Mais bon sens.

Si tu vis dans ce confort, tu dois l’ACCEPTER.

 

Tu dois dire “I’m broke, but I’m happy about it”.

 

Tu préfères le confort à la richesse.

FINE.

 

Je ne dis pas de te priver de un ou de l’autre.

 

Tu peux avoir le beurre et l’argent du beurre.

À toi de voir comment tu le qualifies et le quantifies.

 

To be continued…

Articles similaires comme celui-ci:

Categories
Blog Finances Personnelles 101

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS – Partie 1

Connaissez-vous l’expression
“vouloir le beurre et l’argent du beurre”?

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS - Partie 1

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS

Connaissez-vous l’expression
“vouloir le beurre et l’argent du beurre”?

 

L’origine de l’expression connue naissance vers la fin du XIX siècle.

Il s’en veut que le bon paysan ne puisse pas, honnêtement, vendre le beurre qu’il vient de fabriquer, en garder l’argent, et garder aussi le beurre, histoire de pouvoir le revendre à de multiples reprises.

C’est vouloir toujours tout garder à soi, vouloir tout gagner sans rien laisser aux autres. Selon l’expression : c’est vouloir le beurre et l’argent du beurre.

 

L’expression, avec les années, s’adoucie et selon moi est mieux représentée comme étant: Tout vouloir, sans contrepartie.

 

Je ne vais pas me lancer dans une analyse psychologique en 12 points, mais qu’y a-t-il de mal à tout cela?

 

Je te donne un exemple bidon.

Si tu as le goût de manger de la tarte et du chocolat, pourquoi t’empêches-tu de manger les deux?

 

Dans le contexte du sujet de ce que je désire te parler aujourd’hui, je mise plutôt sur le profit versus le confort.

Pas sur avoir plus de confort (manger la tarte ET le chocolat).

Princesse

Les gens qui me contactent ne sont pas différents de toi et moi.

Nous recherchons tous un peu de confort et nous désirons tous améliorer rapidement notre situation financière pour le mieux.

En fait, je suis un exemple concret de “princesseté”.

J’ai acheté mon premier appartement à 24 ans.

Il était neuf.

Au dernier étage.

Il avait un garage chauffé.

J’avais un îlot en quartz.

J’ai rapidement pris goût à ce style d’habitat.

J’étais bien. J’étais confortable.

Lorsque j’ai vendu et que j’ai voulu acheter de nouveau vers quoi crois-tu que je me suis tourné?

Effectivement, la maison neuve.

Avec le garage et le comptoir en quartz.

En toute connaissance de cause, je savais que ça me couterait probablement 2 fois plus cher à moyen terme, que de vivre selon des standards moins élevés.

Que j’aurais moins d’argent à investir.

Que j’aurais moins d’argent qui aurait travaillé pour moi durant les 5 années subséquentes.

Que j’aurais moins de “profit”.

Mais j’aime entrer dans ma douche en céramique et avoir les pieds au chaud sur mon plancher chauffant l’hiver.

Je ne te dis pas ça pour faire le beau et le bon.

Au contraire, je me tape souvent la tête contre mon Macbook en me disant: “Quel idiot. Si seulement j’avais mis en place ce que j’enseigne il y a dix ans!”

Avoir réduit mes dépenses ou baisser mes standards de 10-20% pendant toutes ses années m’auraient probablement permis d’être déjà indépendant financièrement aujourd’hui.

Il faut apprendre à “peser” ce qui est vraiment important pour toi et projeter ce que tu veux, ou, où désires-tu être dans 2-5-7 ans.

Es-tu plus confort ou profit?

Laisse-moi un commentaire.

To be continued…

Articles similaires comme celui-ci:

Categories
Blog Finances Personnelles 101

JE TRAVAILLE FORT DONC JE GAGNE NÉCESSAIREMENT PLUS : FAUX

SI LE SALAIRE ÉTAIT AU MÉRITE, CELUI QUI CREUSE DES CAILLOUX TOUTE LA JOURNÉE SERAIT LE MIEUX PAYÉ DE LA TERRE.

JE TRAVAILLE FORT DONC JE GAGNE NÉCESSAIREMENT PLUS : FAUX!

MAG Fortunate Finance Finances Personnelles 101

Si le salaire était au mérite, celui qui creuse des cailloux toute la journée serait le mieux payé de la terre.

C’est un fait.


Ceux qui gagnent le plus ne travaillent pas plus d’heures que les autres.


Ils ne travaillent pas plus forts.


Ils ont un système en place qui les propulse vers l’avant et leur permet de générer plus de revenu.


Ce peut être un dirigeant d’entreprise qui a des milliers d’employés.


Ce peut être un investisseur immobilier qui a plusieurs immeubles qui génère un bénéfice net.


Ce peut être un entrepreneur qui utilise la force du système d’Amazon ou de Shopify pour vendre ses produits.


Ce peut être un marketeur web qui utilise les réseaux sociaux et des systèmes automatisés pour vendre ses produits et services.


Les avenues sont infinies.


La bonne nouvelle est que tu n’as pas besoin d’être un dirigeant d’entreprise avec 20 000 employés pour bien t’en tirer financièrement.


Il ne suffit que tu te crées un système propre à toi et que tu ajustes tes finances selon ton revenu actuel et déjà tu auras des résultats notables.


Si tu n’as pas déjà visité la section FORMATIONS, je t’invite fortement à le faire.


Qui es-tu présentement?


Le casseur de cailloux ou la personne qui a un système en place?

Articles similaires comme celui-ci: