Categories
Blog Finances Personnelles 101

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS – PARTIE 3

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS - Partie 3

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS – PARTIE 3

J’ai reçu une tonne de commentaires lors des deux premiers articles de cette série que je me suis permis d’en écrire un 3e.

 

Tu vois j’ai répété que les gens cherchent à obtenir le beurre et l’argent du beurre.

Certains croient qu’il est impossible d’avoir les deux.

Que l’un ou l’autre demande sacrifices.

Moi-même je me positionne différemment selon l’exemple donné.

 

Dans cet article, je te montre qu’il est possible d’avoir les deux.

Mais encore là, tout dépend de tes critères et standards.

 

Tu te rappelles de mon copain de l’article précédent.

Il a une grosse maison, une voiture Audi, il mange au restaurant et fait des voyages à 15 000 euros.

Il est toujours sans sou.

Mais il se peut que toi tu vives le même style de vie et est capable de t’en mettre de côté chaque mois.

Tu as donc un peu des deux.

 

Bien entendu, tu pourrais réduire davantage et obtenir ton indépendance financière plus rapidement, mais ce style de vie te convient peut-être mieux.

 

Depuis que je suis adolescent, je fantasme sur l’idée que je ne vivrai pas au Québec, Canada toute ma vie.

J’observe ce qu’il y a de disponible comme qualité de vie et style de vie à travers le monde et je me conditionne croyant qu’ailleurs est mieux pour moi.

 

En toute franchise, le côté “profit” est plus pesant dans ma démarche que le côté confort, mais je suis convaincu que je peux trouver mon juste milieu.

 

En effet, en tant que résident québécois je remets environ 53% de mon revenu au gouvernement.

Lorsque j’achète quelque chose au supermarché ou en magasin je suis facturé 15% supplémentaire sur mon dur revenu net.

 

Chez toi, c’est peut-être pire encore.

Mais moi faire 1 000 euros et en remettre 530 en claquant des doigts et ensuite remettre 170 euros (15%) en taxes de consommation lorsque je m’achète un truc; ça me fait suer.

Bienvenue au Québec.

Fais 1 000 euros et conserve 400.

Big deal.

 

Alors j’ai toujours eu en tête de me retirer et devenir résident d’un autre pays.

Je ne vais pas entrer dans la comparaison de tous les pours et les contres (santé, crime, culture, éducation, etc), malgré que ma décision est basé sur un ensemble de balises.

Pour mon explication, je te présente seulement l’impact monétaire (profit) d’une relocalisation.

 

Petite note.

Je ne suis pas un anti-taxe.

Je n’aime pas payer de taxe, vrai.

Peut-être c’est par manque de control ou sur le choix d’où se dirige mon argent.

Je crois qu’il est important de contribuer en tant que pays, mais je préfère payer pour les trucs que j’utilise.

 

Es-tu déjà allé aux États-Unis?

Ça leur coûte une fortunate lorsque tu vas à l’hôpital.

Ça leur coûte pour chaque fois qu’il utilise l’autoroute.

Mais tu vois…

C’est lorsqu’ils l’utilisent.

Fin de la petite note autrement on s’enlisera.

 

Mon idée est donc de m’expatrier vers un pays qui me permettra plus de choix monétaires.

Un pays où l’imposition est moindre.

De cette façon si je fais 1 000 euros, je peux décider où va “mon imposition”.

 

L’avantage premier est qu’en étant moins imposé sur tes revenus tu permets un effet de levier de fou sur ton argent actuel lorsqu’investit. Je t’invite à visiter la section “Investir” du blogue. L’impact de 10% supplémentaire conservé dans tes poches pour investissement à un impact ahurissant.

TON CONFORT EST-IL PLUS IMPORTANT QUE TA POCHE À SOUS – PARTIE 3

Option #1

Les Bahamas.

Tu savais qu’en tant que résident permanent il y a absence d’impôt sur le revenu, d’impôt sur les plus-values, de droits de succession ou de sociétés.

Tu fais 1 000 euros. Tu conserves 1 000 euros.

Crois-tu que ta vie financière serait différente?

 

Je t’entends déjà crier dans mes oreilles.

Le coût de la vie est probablement très élevé.

Cela dépend de chez toi.

Là-bas, tu peux trouver des appartements à 100 000 euros et des maisons à 60 millions d’euros.

 

Les Bahamas n’est qu’un exemple et n’est probablement pas le plus avantageux pour toi, mais pour moi, le confort de la proximité avec le continent (45 minutes d’avion) est important.

 

Option #2

L’Indonésie.

Je ne vais pas m’élaborer sur les paliers de taxation de l’Indonésie, mais disons que tu peux t’en tirer entre 0 et 30% du revenu.

Probablement que tu as déjà rencontré quelqu’un qui est déjà aller visiter le pays et qui mangeait comme un goinfre pour 8 euros par jour et qu’il dormait dans les plus beaux hôtels pour 40 euros la nuit.

L’Indonésie m’attire pour le coût de la vie.

Son confort ponctuel à moindre coût.

Vraiment moindre coût.

Ici, au Québec je “dois” générer 4 000 euros net par mois pour maintenir notre train de vie familiale.

C’est 48 000 euros par année.

Pour les mêmes types de dépenses je peux vivre avec seulement 15 000 euros en Indonésie.

15 000!

Tu peux majorer de 33% si tu veux et mettre ça à 20K.

20 000 euros par année.

Je l’écris et j’ai des frissons.

 

Suis-je si idiot de ne pas être déjà là-bas?

Le confort de ma famille me retient.

 

Nous avons jugé qu’il était plus important pour notre famille de retirer ce pays de l’équation.

Ma conjointe ne veut pas.

Son confort est plus important.

Le connu est plus important.

La proximité des grands-parents est plus importante.

Mais tout ça c’est psychologique.

 

Je demeure à 45 minute de voiture de mes parents.

Je les vois une fois par 2 ou 3 mois.

Oui, on ajoute à cela les fêtes (Noël, Pâques, anniversaires, etc), mais disons que je les vois 7-10 fois par année.

Soit 20 jours par année environ.

D’habiter à 18-20 heures d’avion n’est pas la mort.

On peut se voir moins de fois, mais autant, sinon plus, de jours par année.

Nous pouvons “descendre” 3-4 fois par année durant 2-3 semaines.

Totalisant 6 à 12 semaines!

Je n’ai pas réussi à coacher ma conjointe encore avec ces chiffres.

Ça ne la convint pas.

Mais j’y arriverai.

 

Après tout mon idéal est d’avoir le profit et le confort.

Et je crois que je peux trouver mon compte dans un pays où avec 25 000-30 000 euros par année je vis sans restriction.

 

Toi qu’en penses-tu?

Articles similaires comme celui-ci: