Categories
Blog Finances Personnelles 101

UNE ÉCONOMIE DE BOUT DE CHANDELLE

UNE ÉCONOMIE DE BOUT DE CHANDELLE

Mon père me disait toujours ça lorsque j’étais adolescent.

J’étais du genre à faire des pieds et des mains pour acheter des trucs usagés à faible coût.

J’achetais le modèle vieux de 4 ans.

Ou j’essayais de le fabriquer moi-même.

J’achetais le matériel, je passais quelques heures à le confectionner.

Ou je faisais 1 heure de vélo pour aller le chercher.

 

Il me disait que je faisais « des économies de bout de chandelle. »

 

Que je perdais mon temps à trouver des items et que leur durée de vie ne serait pas très longue.

 

Ma conjointe et moi sommes actuellement au grand ménage de la maison afin de préparer notre déménagement.

On commence à vendre nos items sur le web afin de minimiser ce que nous allons apporter dans la prochaine.

Une dame m’a contacté pour un beau coffre en bois que nous avons.

Elle le voulait vraiment et m’a supplié de lui conserver 10 jours, car c’est à ce moment qu’elle pourrait venir.

 

Tu me connais.

Je suis sympa.

 

Alors je lui ai dit qu’il n’y avait pas de problème que je lui réservais son beau coffre en bois pour 45 euros.

Elle désirait même me faire un virement bancaire immédiatement.

« Pas nécessaire Madame. Je vous fais confiance. »

 

Le jour venu elle s’est pointée avec son copain.

Les deux regardaient le meuble pendant des minutes.

 

« Ouin, il n’est pas la couleur que je pensais. »

« Ouin, il est plus petit que je pensais. »

« Ouin, je ne sais pas où je vais le mettre. »

 

C’était l’heure du diner et j’avais mes deux petites qui pleuraient dans la pièce d’à côté.

Je leur ai rappelé que je leur avais gardé le meuble et qu’elle m’avait assuré que c’était le bon produit pour elle.

 

« Regarde pour 40 euros, je vous le laisse. Let’s go. »

 

« J’adore le coffre, le laisserais-tu pour 35 euros?

Car j’en ai vu un autre à vendre à ce prix là? »

 

Really?!

 

Quand ça m’arrive des situations comme celle-là je m’emballe.

Quand mon jugement personnel juge qu’une situation est absurde et qu’elle manque de « gros bon sens », j’aime m’amuser.

 

Alors puisque l’on me faisait perdre de mon temps j’ai décidé de changer cela et m’amuser à mon tour.

Dans ma tête, la vente n’avait plus lieu.

Je ne voulais plus vendre.

 

« Madame, vous êtes en train de me dire que vous êtes prête à faire 30 minutes de voiture,

aller voir un autre coffre que vous ne savez pas si vous l’aimez et perdre le risque que je vende le miens à quelqu’un d’autre.

Et tout cela pour 5 euros?

Je ne connais pas votre taux horaire, mais si ce coffre vous plait, désirez-vous vraiment que l’on se tiraille, malgré le fait que je viens de vous faire une réduction de 40 euros à 35 euros et que je vous ai réservé le coffre durant 10 jours? »

 

Et tu sais ce qu’elle m’a répondu?

 

« On va quand même aller voir l’autre. »

 

Attends!

C’est pire encore!

 

Ça implique qu’elle va aller voir l’autre.

Dépenser de l’essence, mettre du kilométrage sur sa belle location de véhicule, perdre 1 heure de son temps aller-retour, pour peut-être venir chercher le miens de nouveau ??

 

Really?!

 

Si tu ne comprenais pas l’expression en début d’article.

Tu dois définitivement comprendre maintenant ce qu’est une économie de bout de chandelle.

Là, je sais.

 

Tu te demandes si la femme est partie avec mon coffre.

Et bien non.

Je lui ai souhaité bonne chance dans sa quête.

 

Après tout c’est sa vie.

C’est son temps.

C’est son temps de vie.

 

Moi, mon temps a une certaine valeur.

Toi comment qualifies-tu ou quantifies-tu le tiens?

Laisse-moi un commentaire.

Es-tu plus chandelle ou gros bon sens?

Articles similaires comme celui-ci: